La gastronomie londonienne

Alors comme ça, vous avez l’intention de faire une petite escapade à Londres dans un avenir proche ? Vous êtes en train de faire la liste complète des principaux lieux d’intérêt touristique à visiter et à contempler ? Big Ben, le London Eye, le British Museum, le palais de Buckingham … Mais avez-vous pensé à ce que vous allez mettre dans votre assiette ? Les mauvaises langues diront que la gastronomie anglaise brille par sa … singularité, dirons-nous pudiquement. Pourtant, force est de constater que la cuisine locale a fait des progrès saisissants au cours des dernières années, au point même de propulser Londres sur le podium des capitales gastronomiques européennes (derrière Paris et Rome).

Que vous fassiez un séjour linguistique à Londres ou que vous y alliez pour des raisons touristiques ou professionnelles, attendez-vous à découvrir un monde de saveurs ! Entre les restaurants de renommée internationale, les tavernes populaires, les rôtisseries et les pubs de quartier, il se trouvera toujours un établissement où mettre vos papilles gustatives en éveil, et ce qu’importent vos préférences gastronomiques. Voici une liste des principales spécialités culinaires propres à la ville de Londres à même de mettre la moindre de vos fringales hors d’état de nuire.

Le petit-déjeuner anglais

Les diététiciens ont coutume de dire le petit-déjeuner est le repas le plus important de la journée. Autant donc y mettre les moyens ! Saucisses grillées, haricots blancs à la sauce tomate, bacon frit, champignons de Paris, oeufs au plat, galettes de pommes de terre et tomates cuites sont les principaux ingrédients du petit-déjeuner anglais traditionnel. Les plus audacieux pourront également y adjoindre quelques rondelles de boudin noir. Ce plat est si riche en matière grasse qu’il couvre à lui seul un tiers des besoins journaliers du corps humain. Si vous voulez déguster un petit-déjeuner anglais dans un cadre à la fois élégant et raffiné, le « Roast Restaurant », situé au coeur de Borough Market, est tout indiqué !

gastronomie-anglaise

Le fish n’ chips

Toute personne visitant Londres pour la première fois se doit de faire halte dans un fish-and-chip shop (surnommé familièrement « chippy » par les Britanniques) pour y savourer ce plat traditionnellement associé à la cuisine anglaise. Introduit en Angleterre par des Juifs séfarades originaires de la péninsule ibérique au cours des XVIIe et XVIIIe siècles, ce plat de restauration rapide comprend un poisson frit dans de la chapelure et une portion de frites. Parfois, une purée de petits pois, quelques rondelles d’oignon et un quartier de citron viendront accompagner le plat. La morue et l’aiglefin sont les principaux poissons utilisés pour confectionner ce mets, mais il n’est pas rare de voir certains cuisiniers utiliser du lieu noir ou de la plie. À Londres, le restaurant « The Golden Hind », situé dans le quartier de Marylebone, a récemment célébré ses 100 ans d’existence : ils vous serviront un « fish and chips » préparé dans les règles de l’art à un prix défiant toute concurrence.

fish-and-chips

Le pie and mash (tourte et purée)

Très populaire au sein des milieux ouvriers du XIXe siècle, ce plat aux effets roboratifs se présente sous la forme d’une tourte (composée d’une pâte de saindoux) recouverte d’une abaisse en pâte feuilletée et garnie de viande hachée (boeuf ou mouton), le tout agrémenté d’une purée de pommes de terre et d’une sauce persillée. Par le passé, saviez-vous que la tourte renfermait de l’anguille en gelée ou en ragoût ? À ce titre, sachez que Londres abrite toujours des établissements gastronomiques qui vous serviront un « pie and mash » à la mode d’antan, à commencer par M.Manze (en place depuis 1902).

Tourte

Le « pie and mash » ne doit pas être confondu avec le « shepherd’s pie », une sorte de hachis Parmentier composé de viande d’agneau hachée et de légumes cuits, le tout enfoui sous une épaisse couche de purée de pommes de terre dorée au four.

Le Sunday roast (rôti du dimanche)

Plus qu’une simple institution, c’est une véritable religion ! Tant et si bien que chaque dimanche, le menu des principaux restaurants de la ville s’adaptent pour offrir un grand choix de viandes rôties au client : boeuf, porc, poulet, agneau … Le rôti dominical est généralement accompagné de légumes tels que du chou-fleur, des carottes ou des choux de Bruxelles. Les pommes de terre et les « Yorkshire puddings » (une spécialité anglaise confectionnée à partir d’une pâte composée de lait, d’oeufs, de sel et de farine) sont autant d’autres garnitures qui pourront accompagner votre « Sunday roast ». Pour une expérience gustative hors du commun dont vous nous direz des nouvelles, les fins gourmets qui nous lisent feraient bien de réserver une table chez Hixter Bankside, un établissement sous la houlette du légendaire restaurateur Mark Hix !

gastronomie-london

Le thé de cinq heures

Les stéréotypes voudraient qu’on se représente le Londonien comme un gentleman, élégamment vêtu et plongé dans la lecture d’un journal économique, en train de siroter paisiblement sa tasse de thé à la terrasse d’un café guindé. Ce cliché qui a la vie dure dans l’imaginaire collectif n’est pourtant pas si éloigné de la réalité. En effet, la tradition du thé reste fortement ancrée dans la culture britannique. Si vous souhaitez savourer une excellente tasse de thé dans une atmosphère conviviale et feutrée, n’ayez d’yeux que pour le Thames Foyer au Savoy. Vous pourrez y essayer plus de 25 variétés de thé dans d’élégantes tasses en porcelaine.

À Londres, le « cream tea » a la cote. Outre votre tasse de thé impeccablement infusé, vous aurez droit à des scones (sortes de petits pains d’origine écossaise) servis avec de la confiture de fraise, de la crème caillée, des brioches fruitées et des pâtisseries au chocolat. Celles et ceux qui préfèrent les boissons un peu plus corsées seront certainement enchantés par la diversité phénoménale des bières (ales ou lagers) consommables dans les pubs locaux. Autre fait intéressant : le cidre, cette célèbre boisson alcoolisée obtenue à partir de la fermentation du jus de pomme, rencontre une popularité croissante outre-Manche.